< Une frayeur de plus avec mes partitions …. | Roozeec Linux Blog
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

Une frayeur de plus avec mes partitions ….

Article un peu technique….Comme je suis curieux, j’ai voulu tester une autre distribution Linux sur une de mes partitions libres. Mal m’en a pris, car j’ai eu encore un gros soucis de redémarrage.

D’une part la distribution que j’ai installe ne démarre pas…. pas glop!
D’autre part , malgré mon expérience Linux (qui n’est quand même pas trop mauvaise à mon avis), dur dur de remettre mon chargeur de boot grub dans son état initial, à savoir celui de ma distribution usuelle Ubuntu.

Pourtant, je m’etais dejé dit de passer l’installation de grub dans le cas d’une installation d’une autre distribution Linux. Je l’avais dejà dit dans cet article. Grr…

Enfin bref, après moult et moult essais, boots et reboots sur un Live cd Ubuntu et reconfiguration de grub comme l’article cite précédemment. Rien a faire.

Finalement j’ai été obligé de passer par fdisk pour changer ma partition de démarrage. Manipulation a faire avec précautions…car si on ne sait pas ce que l’on fait ca peut être encore pire.

Tout ceci dit, Ubuntu redémarre et se plante. Argh !!!

Un seul message :fsck.ext3 : unable to resolve ‘UUID=xxxxxxxxxxxx’.

Oulà , ca sent pas bon du tout tout ca !!! Et je reboote avec ensuite un petit coup de surf sur le pour trouver l’article qui me sauvera : Problème de montage de disque sous Ubuntu au demarrage.

Donc pour resumer : La distribution Ubuntu Edgy a modifie mon fichier /etc/fstab pour faire apparaître un identificateur unique pour chaque partition. Si une partition vient à être formatée (c’est ce que j’ai fait donc pour tester une autre distribution), cet identificateur change. Et c’est là le soucis, car ce fichier fstab n’est donc plus cohérent avec le nouvel identificateur de la partition. donc plantage.

Voici un échantillon de mon fichier /etc/fstab :

# /etc/fstab: static file system information.
#
#


proc /proc proc defaults 0 0

# /dev/sda1 — converted during upgrade to edgy

UUID=b028497e-ac42-4536-92aa-4d11ffac0245 / ext3 defaults,errors=remount-ro 0 1

# /dev/sda4 — converted during upgrade to edgy

UUID=46e8c32a-6c34-6542-E678-3672ac59ed5c /data2 ext3 defaults 0 2

# /dev/sda2 — converted during upgrade to edgy

UUID=eeaf2885-b65a-4dc5-ae3e-0a2dbda2b7c0 /home ext3 defaults 0 2

# /dev/hdc1 — converted during upgrade to edgy

UUID=D6C8593BC8591AD7 /media/hdc1 ntfs defaults,nls=utf8,umask=007,gid=46 0 1

# /dev/hdc5 — converted during upgrade to edgy

UUID=c085e85d-0d43-4f87-8fcf-12dfd6e0accc /media/hdc5 ext3 defaults 0 2

# /dev/hdc7 — converted during upgrade to edgy

UUID=e5b98ad6-b4f5-456c-b92f-9cad5631c971 /media/hdc7 ext2 defaults 0 2

# /dev/sda3 — converted during upgrade to edgy

UUID=fc4dc690-b927-473c-8f73-0e036416d147 none swap sw 0 0

La partition sur laquelle je voulais tester l’autre distribution est /dev/sda4 (en gras ci-dessus)

La modification est en fait très simple, et le plus important était de la savoir.

Il suffit de voir la liste des UUID des partitions de votre système avec la commande : ls /dev/disk/by-uuid/ -alh , qui donnera par exemple :

total 0
drwxr-xr-x 2 root root 180 2007-04-04 22:13 .
drwxr-xr-x 6 root root 120 2007-04-05 00:13 ..
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-05 00:13 a1af1e57-b631-4760-886a-56676f41133b -> ../../sda4
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-05 00:13 b028497e-ac42-4536-92aa-4d11ffac0245 -> ../../sda1
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-05 00:13 c085e85d-0d43-4f87-8fcf-12dfd6e0accc -> ../../hdc5
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-04 22:13 D6C8593BC8591AD7 -> ../../hdc1
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-05 00:13 e5b98ad6-b4f5-456c-b92f-9cad5631c971 -> ../../hdc7
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-05 00:13 eeaf2885-b65a-4dc5-ae3e-0a2dbda2b7c0 -> ../../sda2
lrwxrwxrwx 1 root root 10 2007-04-05 00:13 fc4dc690-b927-473c-8f73-0e036416d147 -> ../../sda3

Je repère donc la partition sda4 (en gras). Et là bien sur on voit le soucis, les 2 informations sont différentes, d’ou le problème.

Pour modifier tout ça faire la commande : sudo nano /etc/fstab
Il suffit ensuite de modifier la ligne adéquate (ici sda4) en remplacant le UUID du fichier fstab par celui de la commande ls précédente, de facon à avoir :

# /dev/sda4 — converted during upgrade to edgy

UUID=
a1af1e57-b631-4760-886a-56676f41133b

/data2 ext3 defaults 0 2

Pour sauvegarder sous nano : CTRL+O et ensuite CTRL+X

Et hop un reboot, et là ca repart normalement … ouf …..

Si vous avez aimé cet article, merci de voter pour lui ! :
Both comments and pings are currently closed.


Contrat Creative Commons
Cet article est sous licence Creative Commons Paternité
Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France License

Comments are closed.

Propulsé par WordPress


Contrat Creative Commons
Site sous licence Creative Commons Paternité
Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France License
Web Analytics