< Openstreetmap, GPS Garmin NUVI 250W et Linux | Roozeec Linux Blog
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading ... Loading ...

Openstreetmap, GPS Garmin NUVI 250W et Linux

osm

Beaucoup de personnes ont l’habitude d’utiliser Google Maps lorsqu’il s’agit de définir un itinéraire, chercher un lieu ou explorer une région. Cependant, des alternatives à Google maps existent (géoportail, …) et particulièrement une assez intéressante pour peu que l’on y mette un peu de sa personne. Il s’agit d’openstreetmap , c’est en fait un projet un peu fou : cartographier la planète sous licence libre, c’est à dire où chacun pourra contribuer, modifier , utiliser ces cartes (voir aussi Wikipedia Openstreetmap). J’avais lorgné sur Openstreetmap je me souviens lorsque je cherchais a acheter un GPS en fin d’année dernière. Mon choix s’était porté sur un modèle de base de Garmin : le nuvi 250W, pas trop cher et qui fait juste ce qu’il faut pour débuter avec un GPS.
Quelque mois après (donc ces jours-ci), je me suis remis a regarder Openstreetmap pour pouvoir y contribuer éventuellement et pour faire le curieux. Et là , en lisant les wiki, les forums, etc, je m’aperçois qu’avec le modèle que j’ai ce n’est pas si facile que çà. En effet, pour pouvoir contribuer à OSM (OpenstreetMap), il faut avoir la fonctionnalité de traçage des trajets activée , c’est a dire, que chaque seconde le GPS va enregistrer l’endroit où il se trouve. Et là, le modèle que j’ai n’est pas forcement le meilleur pour faire ceci…. La page Garmin de OSM donne une liste détaillée (plus particulièrement pour ce qui me concerne, la page des NUVI) des GPS ok pour y contribuer. Résultat : rien pour mon modèle, car apparemment Garmin a désactivé cette fonction dans certains nouveaux modèles … zut….La seul chose que je trouve sur les forums pour pouvoir le faire est de passer à une version de logiciel (Software version dans le GPS) plus ancienne que celle que j’ai. Mettre la version 3.40 au lieu de la version 4.60 que j’ai :

20091114_131613_000036_93



Là je me dis que je n’ai pas envie de prendre le risque de faire cette rétrogradation en version logicielle inférieure, pour peu qu’il y ai un problème et zou.. plus rien qui marche..

Mais une solution existe (si, si ..) et ce billet est aussi la pour me servir de mémo au cas ou j’oublie tout un jour.

Pour récapituler : pour pouvoir contribuer à openstreetmap, il faut faire plusieurs choses (plus en détail ici)

1) Activer le traçage dans le GPS (tracklog)
2) Récupérer un fichier GPX de la trace (format utilise par OSM)
3) S’enregistrer sur OpenStreetMap
4) Editer la trace avec JOSM (application JAVA pour OSM)
5) Envoyer les modifications sur OSM

1) Activer le traçage sur le GPS NUVI 250W

Après pas mal de recherche et quelques trucs trouvés (j’en ai essayé beaucoup..), voici donc les manipulations a faire pour le nuvi 250W
IMPORTANT : Pour pouvoir activer le traçage sur le GPS, il faut que les satellites soient trouvés, sinon le bouton sera grisé et donc inaccessible.

Toucher sur : Afficher la carte :

20091114_090848_000015_127

Appuyer sur la voiture

20091114_090848_000021_133

Faire la combinaison tactile suivante : A , B , C , D

20091114_090848_000037_149

Appuyer sur : Start Recording et c’est parti !

20091114_090848_000037_140

A ce moment , vous devriez voir un bouton STOP qui apparait sur la carte comme ci-dessous. Un appui sur ce bouton, et l’enregistrement de votre trajet s’arrête.

20091114_090848_000021_1331

Et voila une bonne chose de faite. Maintenant, vous pouvez prendre votre voiture, vélo ou autre pour commencer votre traçage.

Une fois le parcours terminé, il faut maintenant récupérer la trace GPS qui a été générée. Il faut donc brancher le GPS à votre ordinateur grâce a la connexion USB et récupérer les fichiers. Les répertoires de traces se trouvent dans le répertoire Logs du GPS :

screenshot_016

Je vous conseille de Couper/Coller les répertoires de traces plutôt de de Copier/Coller ceux-ci, car si vous faites souvent des traces, la mémoire va saturer au final. Les répertoires se nomment du genre : 20091108_092958 (ANNEEMOISJOUR_HHMMSS) et comportent les fichiers suivants : gps.bin , traffic.bin et nav.bin.

Et la tout n’est pas encore rose, en effet le fichier de sortie de l’enregistrement de la trace du GPS est au format binaire : gps.bin
Une manipulation est donc obligatoire pour convertir ce gps.bin en fichier .gpx. C’est ce que nous allons voir maintenant.

2) Récupérer un fichier GPX de la trace (format utilise par OSM)

2 possibilités s’offrent a vous : une en ligne avec un site WEB et l’autre sur votre ordinateur. Personnellement, j’ai choisi la deuxième possibilité.

a) Directement en ligne sur le site GPS Visualizer : gpsvisualizer
Vous transférez votre fichier de traces (gps.bin) et choisissez le format de sortie en GPX file

screenshot_010

b) Sur votre PC :

Il vous faut télécharger et compiler un petit utilitaire de conversion. La compilation se fait très simplement et ça devrait marcher sans soucis sur votre PC, il faut juste que g++ soit installé (sudo apt-get install g++ sous Ubuntu par exemple). Vous décompressez donc le fichier récupéré sur ce site Pliki do pobrania (Fichier ZIP direct) et ouvrez un terminal. A ce moment il faut lancer la compilation avec la commande suivante :
g++ -DNUTRAK_CMD nutrak.cpp -o nutrack

Vous obtenez un fichier binaire : nutrack . Son utilisation est très simple : nutrack gps.bin et ça vous donne un retour de ce type :
gps.bin -> /data/GPS/traces/20091114_090848/20091114_090903.gpx

Et vous obtenez donc votre fichier gpx.

3) S’enregistrer sur OpenStreetMap

Pour pouvoir contribuer a OSM, il faudra bien sur s’enregistrer pour pouvoir envoyer ses données. Il vous suffit de vous connecter sur : s’inscrire . Rien de bien sorcier en soi.

4) Editer la trace avec JOSM (application JAVA pour OSM)

JOSM est un éditeur de carte pour OSM (créer des routes, parking, POI, etc…) , c’est une application JAVA et c’est très simple de l’installer et la configurer. Pour l’installer, il faut télécharger le programme au format .jar et le lancer avec la commande : java -jar josm-tested.jar
Je ne vous explique pas l’utilisation de ce logiciel, car d’autres l’ont très bien fait (WIKI , Utilisation JOSM)
J’importe donc le fichier GPX de ma trace dans JOSM avec le menu fichier -> Ouvrir et je vais cherchez mon fichier GPX. A la fin du chargement, une image apparait avec mon tracé enregistré :

josm1-small

Bon, ça paye pas de mine …il faut maintenant superposer à cette trace la carte réelle de l’endroit ou ça se trouve. Pour ceci, je demande à JOSM de se connecter sur OSM afin de télécharger les données existantes pour faire la superposition de mes traces avec les données de OSM. Tout va se faire automatiquement, les coordonnes de mes traces seront utilisées pour récupérer les données de OSM.

Ceci se fait avec le bouton : Télécharger depuis le serveur OSM

josm2

Un message vous indique alors les paramètres d’importation , il faut laisser tel quel car JOSM a calculé les coordonnées min et max de la trace.

screenshot_012

Le chargement et le travail se lancent :

screenshot_013

Et voilà , c’est fait :

josm3

Ici, tout ce qui est dans la base de openstreetmap concernant la zone est présente, il reste plus qu’a tracer les routes et autres POI dans le cas ou votre trajet comporte des zones non renseignées.

Au fur et a mesure de vos ajouts/modifications , vous pouvez enregistrer vos données localement sur votre PC. Cependant, la consigne est de ne pas garder trop longtemps vos modifications localement, car si vous êtes dans une zone dense, d’autres personnes peuvent faire des modifications sur votre zone également. Le travail à faire pour mettre ses propres données est assez fastidieux, mais c’est sympa !

5) Envoyer les modifications sur OSM

Un fois que vous êtes content de votre travail, il suffit d’envoyer vos données sur OSM en cliquant sur le bouton de téléchargement vers OSM (juste adroite de celui de précédemment). JOSM va mettre alors à jour la base de données de OSM avec les vôtres. Vous ne verrez pas immédiatement les modifications que vous avez faites sur la carte officielle, le délai est assez variable (de quelques minutes à quelques heures). Voici ce que çà donne sur mon village après mises en place de quelques routes : LOUANNEC

screenshot_017

Amusez vous bien !

Si vous avez aimé cet article, merci de voter pour lui ! :


Articles qui peuvent vous intéresser:

  1. BlogGtk sous Linux : Editer des articles de blog facilement
  2. Clavier Internet avec Linux
  3. Shutter : Capture d’écran sous Gnome
Vous pouvez ajouter un commentaire, ou un trackback à partir de votre site.


Contrat Creative Commons
Cet article est sous licence Creative Commons Paternité
Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France License

5 Responses to “Openstreetmap, GPS Garmin NUVI 250W et Linux”

  1. racooon97 dit :

    Heureux possesseur d’un Nuvi 205 (et non 250) la manip fonctionne également… Toutefois saurait tu comment désactiver l’effet de la combinaison tactile (A,B,C,D) car cela me met une nouvelle icone en haut à droite que je souhaiterais désactiver en utilisation normale.

  2. OlivierCO dit :

    Notez qu’il est fortement conseillé de re télécharger les données du serveur de OSM juste avant l’envoie de nos modification.
    Ça permet de résoudre les éventuelles conflits d’édition (dans le cas où deux personne édite la même zone).

    cf.
    Téléchargez toujours les dernières données depuis le serveur OSM avant d’éditer une zone, même si vous conservez des données sur votre propre ordinateur.
    http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:JOSM#Les_premiers_pas
    http://wiki.openstreetmap.org/wiki/JOSM/Basic_editing#Upload_data

  3. isnogoud dit :

    Il serait bon de mentionner l’existence du fichier current.gpx généré par le GPS GARMIN et disponible via une connexion USB en ../GARMIN/GPX.

    Il s’agit du chemin enregistré par le GPS et affiché sous forme d’un trait continu bleu à l’écran. L’affichage s’active en touchant Outils>Paramètres>Carte>journal de trajet (pour des modèles NUVI).

    Ce chemin est calculé à partir des points enregistrés toutes les secondes en appliquant :
    - des règles de lissage : seuls les points générant un changement de direction minimal ou une distance minimale au précédent sont conservés
    - un recalage sur la route la plus proche de la carte fournie avec le GPS : cela conduit à copier implicitement les données de cette carte qui n’est pas libre, ce que s’interdit la communauté OSM.

    Néanmoins, il est possible de désactiver la carte standard dans les paramètres du GPS.
    Pour un modèle NUVI, toucher Outils>Paramètres>Carte>Infos Carte.
    Je conseille de charger une carte routable OSM pour GARMIN (par exemple celle proposée en http://fredericbonifas.free.fr/osm/garmin.html) et de l’activer.

    Enfin, la précision des points GPS reste aléatoire et souvent inférieure à d’autres sources de données, notamment le cadastre en milieu urbain.
    A mon sens, le fichier GPX par GARMIN donne une trace suffisante pour OSM en rase campagne en l’absence d’autres sources plus précises.

  4. tritonrando dit :

    Bonjour dans nuvi 255 les traces sont bien enregistré mais quand j’ouvre le fichier logs
    Les fichiers bin se nomment nav .bin et traffic.bin et non gps.bin

  5. Roozeec dit :

    Bonjour

    @tritonrando. J’ai enregistré une trace hier et maintenant je n’ai pas de fichier gps.bin comme toi dans le répertoire logs. Il se trouve dans le répertoire Debug/XXXXX. pourquoi ce changement ???

Leave a Reply

Propulsé par WordPress


Contrat Creative Commons
Site sous licence Creative Commons Paternité
Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France License
Web Analytics